Remote SDR V1 – SDR Distant

« Remote SDR » ou « SDR Distant » est une application Web permettant de contrôler à distance un émetteur – récepteur de radio amateur entre 1 MHz et 6 GHZ. Sa première application a été le contrôle en duplex d’une station permettant les liaisons vers le satellite géostationnaire QO-100 / Es’Hail 2.

L’ensemble est composé:

  • d’une chaine de réception: SDR (Software Design Radio) + un nano processeur Orange PI
  • d’une chaine d’émission: SDR + un nano processeur Orange PI
  • d’un PC ou d’une tablette contrôlant l’ensemble avec « Remote SDR » tournant sur navigateur web comme Chrome ou Edge.
Remote SDR synoptique

Cette configuration permet de localiser la partie HF près des antennes ce qui est primordial pour des liaisons au dessus du GHz. Dans la chaîne d’émission il faut rajouter des amplificateurs pour amener le signal HF au niveau désiré. Le SDR de la chaîne de réception peut être au choix un Hack RF ou un RTL-SDR suivant la bande de fréquences que l’on souhaite couvrir.

Les « Orange Pi » sont des processeurs similaires au Raspberry Pi tournant sous l’Operating System Armbian. Ils effectuent une partie du traitement du signal.

La chaîne de réception traitée dans l’Orange Pi, est décrite dans l’article Récepteur BLU distant.

La chaîne d’émission traitée dans le deuxième Orange Pi, est décrite dans l’article Émetteur BLU distant.

Remote SDR fourni la partie du traitement du signal nécessaire à la visualisation des données et la gestion des audios.

Une vidéo d’introduction sur Remote SDR

Le code

Vous pouvez choisir entre installer vous même le code source sur un Orange Pi One Plus ou graver une image. Les deux sont disponibles sur Github/F1ATB. Pour les procédures d’installation l’article suivant les détaille.

Articles décrivant Remote-SDR

2 réflexions sur « Remote SDR V1 – SDR Distant »

  1. Bonjour F1ATB,

    Superbe travail, félicitations, votre réalisation nous a donné envie de réaliser la même chose au radio club F6KAT. Je pense revenir vers vous pour des points de détails. En attendant j’ai déjà testé la partie réception avec un hackRFone et un Raspberry pi 4 et ça marche fb . Je suis également votre développement du GPSDO avec attention car cela me semble très intéressant.

    73’s de Jacques – F1APY

    1. Merci Jacques pour vos encouragements à continuer le développement.
      Pour le GPSDO, je teste actuellement le software et je vais le publier prochainement avec les explications et l’image pour un Orange Pi Zero que l’on peut facilement adapter à un Raspberry 3 par exemple. La charge de travail est faible. Il permet d’initialiser le système à la bonne correction au démarrage et de surveiller le GPS et les 2 Oscillateurs.

      73
      F1ATB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *