Remote SDR – Installation image Raspberry 4B ou Orange Pi

Raspberry 4

Remote SDR version 3.0 disponible sur Github

Orange Pi zero 2

Voici la procédure détaillée pour installer Remote SDR en version 3 sur un Raspberry Pi 4B disposant au minimum de 2 Go de mémoire ou un Orange Pi Zero 2. Les dernières images écrites pour une carte SD de 16 Go ou plus sont disponibles sur Github.
https://github.com/F1ATB/Remote-SDR/releases

Remote SDR V3

Remote SDR est une application permettant de piloter à distance depuis un navigateur web, un transceiver radio basé autour de 1 ou 2 SDR (Software Design Radio).

Les principales fonctionnalités sont:

  • Traitement des SDR :
    • Adalm-Pluto,
    • HackRF One,
    • RTL-SDR,
    • module émetteur SA818 en NBFM (Orange Pi Zero 2 uniquement)
  • Réception en SSB, NBFM, WBFM et AM,
  • Émission en NBFM ou SSB avec le Pluto ou le HackRF One,
  • Spectre de réception sur 2048 points de FFT jusqu’à 2MHz de bande,
  • Interfaçage avec Gpredict pour compenser le Doppler des satellites à orbite basse,
  • Fourniture d’outils d’observation du système et des SDR

Installation de l’image

  • Téléchargez l’image correspondant à votre carte sur Github
    https://github.com/F1ATB/Remote-SDR/releases
  • Dezipez l’image
  • Gravez l’image sur une carte micro SD 16GB minimum avec un logiciel sur PC comme Win32diskmanager
  • Raccordez un SDR Pluto ou HackRF One et RTL-SDR
  • Raccordez le Raspberry/Orange au réseau local ethernet
  • Mettez le Raspberry/Orange sous tension
  • Allez sur votre box pour trouver l’adresse IP qui a été attribué au Raspberry/Orange Pi

Lancement de Remote SDR v3

Un seul Raspberry PI 4 est nécessaire avec un Adalm-Pluto ou un HackRF en émission et un RTL-SDR en réception.

Rpi4 – Pluto
Rpi4 – HackRF – RTL-SDR
Deux Orange Pi Zero 2

Depuis la version 2.5 de Remote SDR, il est possible de connecter 2 HackRF One à un seul Raspberry.

Configuration de F1ATB adaptée à QO-100 avec 2 HackRF One

Vous lancez l’application sur l’un des à l’adresse:

http://<ip du Rasperry Pi>

Il faut un navigateur moderne comme Chrome ou Edge. Ces derniers ne donnent pas accès au microphone si le site n’est pas à accès sécurisé en https. Sur son réseau local à la maison, en général on travaille en http simplement. Pour contourner cette difficulté, la solution est de mettre en place une dérogation au niveau du navigateur web en accédant aux paramètres « flags ». il faut taper dans la barre d’adresse:

avec Chrome: chrome://flags

avec Edge(2020): edge://flags

Cherchez la rubrique:

Insecure origins treated as secure

Remplir le champ comme ci-dessous avec l’adresse IP du Raspberry PI qui fournit les pages.

Notez que les échanges se font en http sur le port 80 habituel pour les contenus de pages. Les ports 8001 à 8003 sont utilisés pour échanger des données avec le Raspberry Pi de la partie réception. Les ports 8004 à 8005 sont utilisés pour échanger des données de la partie émission.

Avec la version v3 de Remote SDR, il est possible de s’interfacer avec Gpredict via le port 8006 pour le récepteur et 8007 pour l’émetteur.

Personnalisation de l’installation

L’image sur Github est configuré en langue anglaise, clavier US et heure GMT. Accéder au Raspberry/Orange Pi en ssh (user pi, mot de passe: remsdr) et tapez:

raspi-config ou armbian-config

Dans la rubrique ‘Localisation’ vous pourrez introduire vos préférences.

Vous pouvez de même accéder au Raspberry/Orange Pi en mode graphique en utilisant l’extension VNC de chrome ou d’une application dédiée.
utilisateur : pi ou root pour l’Orange Pi
mot de passe : remsdr

Tous les sources sont dans le dossier /var/www/html .

Test Rapide des SDR

Vous pouvez faire un test rapide pour vérifier que le ou les SDR connectés sont visibles par le Raspberry/Orange Pi. Dans une fenêtre Terminal, faite une liste des Usb en tapant : lsusb
Les périphériques présents doivent apparaitre.

Cas d’un Adalm Pluto avec Analog Devices

Refroidissement

Si vous utilisez intensément votre application Remote SDR, pensez à mettre un radiateur sur le CPU. Le taux de charge est important : autour de 60%.

Ne visualisez pas Remote SDR sur un moniteur connecté au Raspberry/Orange et tournant dans le navigateur web. Si cela est possible, la charge de calcul sera trop importante et cela se traduira par des pertes d’audio et la surchauffe du processeur.

De plus, je vous recommande d’installer un dispositif de sécurité sur l’alimentation des amplificateurs comme décrit ici.

Video sur Remote SDR V2

Articles décrivant Remote SDR