Triacs gradateurs pour routeur photovoltaïque

Le Triac est un composant clé du routeur. Il sert d’interrupteur pour contrôler le 230V. Une impulsion électrique sur la gâchette (gate), le courant passe entre les 2 anodes jusqu’au passage à zéro de la tension qui désamorce le Triac. La phase du secteur 230V AC est connectée en A2, la charge en A1.

Ici, nous allons détailler le montage de 2 modèles de gradateur de chez Robotdyn que l’on achète sur Aliexpress.

Triac en boitier TO220
Gradateur 16 ou 24A
Gradateur 40A avec ventilateur

Gradateur / Triac 16A ou 24A

Gradateur de chez Robotdyn

Le Triac est monté sur un ensemble appelé gradateur que l’on pilote simplement à partir du 0 / 3.3V en sortie du microcontrôleur ESP32.

Un signal « Zero Crossing » donne une impulsion de 3.3V à chaque passage par zéro de la tension alternative du secteur 230V. Ce signal permet à l’ESP32 de synchroniser ses commandes par rapport au secteur.

Pour ajuster le courant à injecter vers un chauffe-eau ou un chauffage, on utilise un gradateur de chez RobotDyn . Il existe en 16A ou 24A et est disponible chez Aliexpress.


Attention, le refroidisseur d’origine du Triac est largement sous-dimensionné si vous avez une charge de plus de 1000W, sachant qu’il devra fonctionner pendant plusieurs heures. Remplacez-le par un plus-grand. Vous dessoudez le Triac et le montez sur un gros refroidisseur. Pensez à raccorder le refroidisseur à la terre du secteur pour la sécurité.

Gradateur/Triac modifié

De même les 2 pistes entre le connecteur 230V et le Triac sont un peu faibles. On peut, en rajout, souder une couche de fil de cuivre ou brancher directement les 2 anodes du Triac sur le bornier..

Pour les grosses puissances à commuter, par exemple 3000W, on peut remplacer le Triac d’origine par un BTA40-800B en boitier RO91 qui dissipe beaucoup mieux la chaleur et tient 40A 800V. On connecte les 2 pins en 230V directement au bornier du gradateur et par un petit fil soudé, on connecte la gâchette du Triac. Le Triac est fixé sur un gros dissipateur en aluminium. Petit conseil : avant de monter le Triac sur le dissipateur, souder les fils dessus, sauf si vous le montez avec des cosses. Après, il sera difficile de les souder.

Avec un Triac 16 A, ne dépassez pas les 2kW.
Avec un Triac 24 A, ne dépassez pas les 3kW.
Si vous changez le Triac par un BTA40_800B ne dépassez pas les 6kW de charge résistive.

Attention, ce système, permettant d’ajuster finement la puissance disponible, ne fonctionne que pour les chauffe-eaux électriques ou chauffages classiques dans lesquels se trouvent une résistance électrique et un thermostat électro-mécanique pour contrôler la température. Pour les autres, il faudra utiliser un relais en tout ou rien comme décrit ci-dessous.

Schéma de branchement pour un chauffe-eau monophasé

Exemple de câblage pour un chauffe-eau alimenté en monophasé.

Avec le schéma ci-dessus, l’ESP32 recherche les mesures de puissance sur un autre ESP. S’il doit mesurer en local, il faut rajouter le schéma sur la gauche pour des mesures type UxI , UxIx2 ou Linky. Voir l’article correspondant.

Les LEDs et résistances (visible sur d’anciens schémas) en Gpio18 et 19 ont été remplacées par des modules pré-câblés.

Fonctionnement

Le signal Zéro Crossing (courbe verte) fourni une impulsion au passage par zéro de la tension 230V (courbe rouge). Le Triac ne conduit plus à partir de cet instant. L’ESP32 compte le temps et rend le Triac conducteur au bout d’un retard entre 0 et 10ms, suivant le résultat du calcul interne sur la puissance consommée ou injectée à l’entrée de la maison. Ici sur ce schéma, l’ouverture se fait à 50% du temps, soit 5ms. Le chauffe-eau ou chauffage reçoit de l’énergie jusqu’au prochain passage par zéro de la tension.

Actionneur Relais

Ce projet permet l’ajout de relais sur les GPIOs libres de votre choix (sauf le 27) pour commander un ou plusieurs dispositifs suivant l’état de consommation ou injection de puissance au niveau de la maison. Sur le schéma plus haut, ils sont en GPIO6 et GPIO7.

Vous pouvez connecter un relais solide (SSR) ou un relais mécanique. Il en existe de nombreux de 10, 25 ou 40A. Ils doivent être commandables en 3.3V.


Oscillogramme

Capture à l’oscilloscope du signal Zc (en bleu) et la tension secteur (jaune). Échelle : 2ms par carreau. Le signal Zc sur le front montant est en phase sur le passage à zéro du secteur.

Ci dessous 3 courbes qui montrent l’ouverture du Triac (courant en sortie en bleu) et la tension secteur en jaune avec une échelle de 10ms par carreau.

Ouverture du Triac à 33%
Ouverture du Triac à 50%
Ouverture du Triac à 100%

Schéma de branchement pour un chauffe-eau triphasé avec neutre

Ici on rajoute 2 relais pour commuter les phases une par une fois que le Triac arrive à 100%. On met par exemple le seuil du Triac à 0W, le relais 1 à -50W et le relais 2 à -70W. Si le thermostat du chauffe-eau est mécanique, pas de soucis. Si le thermostat est électronique, mettre les relais et le Triac après le thermostat pour toujours l’alimenter et bénéficier de sa protection.

Exemple de câblage pour un chauffe-eau alimenté en triphasé avec neutre
Alternative pour du triphasé avec uniquement 3 relais en mode Asynchrone Multi-Sinus ou Train de 4Sinus
Routage pour du triphasé à adapter aux GPIOs et puissance.
ESP32 avec antenne déportée et Triac. Refroidisseur remplacé permettant de piloter des charges de maximum 1500W.
Important refroidisseur pour gérer une charge de 3000W.

Gradateur / Triac 40A avec ventilateur

Un nouveau modèle est à présent disponible sur Aliexpress avec une capacité de commutation de 40A et un ventilateur assurant un bon refroidissement.

Le ventilateur peut s’alimenter directement en 5V, il consomme 100mA. On ne peut donc pas le piloter directement depuis une sortie d’ESP32. Le laisser branché en permanence est une solution, mais attention à l’usure. Un jour il s’arrêtera… et là, ce sera la catastrophe. Dans le montage ci-dessous pour le routeur photovoltaïque, on utilise un transistor 2N2222A pour l’actionner uniquement quand le triac est actif. Branché au signal de pilotage du triac (pwm), la vitesse variera suivant le degré d’ouverture du Triac.

Attention, sur certaines vues sur internet les entrées In et Out du 230V sont inversées par rapport au marquage sur le circuit-imprimé.

Avec le schéma ci-dessus, l’ESP32 recherche les mesures de puissance sur un autre ESP. S’il doit mesurer en local, il faut rajouter le schéma sur la gauche pour des mesures type UxI , UxIx2 ou Linky. Voir l’article correspondant.

Une alternative de pilotage du ventilateur est de brancher une sonde de température sur le GPIO13 et de brancher la résistance de 2200Ω qui pilote le 2N2222A en GPIO17 par exemple au lieu du GPIO22. En rajoutant une règle suivant la température dans les actions du routeur, il est possible d’actionner le ventilateur si la température s’élève.

Une autre alternative est tout simplement de ne pas brancher le ventilateur si la charge n’est pas trop puissante (< 2kW).

Montage Routeur à un Chauffe-Eau

Schéma de principe contacteur et routeur en parallèle

Dans le schéma ci-dessous, on garde le contacteur Jour/Nuit et on installe en parallèle le routeur. Le routeur ne coupe pas le neutre comme le contacteur Jour/Nuit, mais la phase uniquement.

Sans contacteur, on peut programmer une plage horaire sur le routeur durant laquelle on force à On le Triac.

Pour les chauffe-eaux triphasés, on peut faire le même type de montage en faisant attention de ne pas mélanger les phases.

Exemple de routage et régulation à Zéro Watt

Courbes Tension (rouge) et Courant (vert) en entrée de maison lors d’une régulation autour de 0 Watt.

Dans cet exemple, visible pour les routeurs UxI, l’ouverture du triac vers le chauffe-eau est d’environ 50% du temps (5ms). Le système se régule pour avoir une puissance échangée avec le réseau public autour de 0W . Sur une durée d’une demi sinusoïde de 10 ms, on a une première période où l’on injecte de l’énergie puis le Triac s’ouvre, on consomme de l’énergie sur le réseau. En faisant une centaine de mesures du produit U*I sur la période de 20 ms on a un résultat proche de zéro en Watt. Par contre, pour la puissance apparente qui est le produit de la tension et du courant efficaces qui ne tient pas compte du signe, on a une valeur importante en VA.

Votre fournisseur d’électricité vous facture en fonction des W ou Wh et non pas sur le VA (puissance apparente).

Charge inductive – puissance (en rouge) en dents de scie. À éviter!

Commutation de charges inductives

Si le triac est utilisé pour contrôler une charge inductive, un déphasage entre le courant et la tension se produit. Ainsi la tension ne sera pas nulle au passage à zéro du courant qui est retardé. Cela peut se traduire par un déclenchement incorrect du triac que l’on voit par une consommation en dent de scie. Dans l’application du routeur, les charges sont principalement résistives pour chauffer. Le phénomène a été rencontré sur des chauffages d’appoint avec ventilateur.

Sécurité

En travaillant sur ce projet en 230V, vous acceptez d’assumer la responsabilité de votre propre sécurité et de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter les accidents électriques.

Responsabilité

Articles sur le photovoltaïque

F1ATB André

Radio Amateur - Domotique - Photovoltaïque

Vous aimerez aussi...

119 réponses

  1. Merci pour tout votre travail, j’ai donc acheté un montage RobotDyn équipé du triac BTA16-600b j’ai pris note que vous le placez en parallèle avec le contacteur jour/nuit qu’arriverait-il si on place le commutateur jour/nuit sur marche forcée et que le routeur lui aussi tente d’injecter de la puissance n’y a t il pas rique de détérioration du triac ?

    • F1ATB André dit :

      Pas de problème, si vous mettez le routeur et le contacteur jour-nuit en parallèle. Par contre n’inversez pas les phases. Cela ferait un beau court-circuit.

      Cdlt

  2. Bernard CLAVIER dit :

    Bonjour,
    J’ai reconnu dans votre article quelque chose qui est assez proche de ce que j’ai réalisé, voici quelques infos pour alimenter et compléter vos articles.

    Je suis parti sur le même logique de base, avec quelques points différents :
    – la mesure de puissance (conso, production, solde est disponible sur des équipements solaires de chez EnPhase via des requêtes http sur une passerelle « Envoy », la carte que j’utilise (Raspberry pico) lance ces requetes http et obtient l’excédent solaire toutes les secondes, c’est assez simple et précis
    – a partir d’une mesure par seconde je pilote le même relais statique FOTEK SSR 25, à 1 Hz avec une largeur d’impulsion variable en fonction de l’excédent de puissance solaire (au passage le relais statique fonctionne avec coupure au zero Volt)
    – le linky fait une moyenne entre injection et conso sur des périodes de 1 seconde, le contrôle avec le sommateur BASE et INJECTION confirme bien ce fonctionnement
    – j’ai mis aussi une sonde de température 18b20 et relance la chauffe pour maintenir une temp mini réglable via MQTT (35°C)
    – petit détail : j’ai adapté la puissance de chauffe ECS à 1800W (2 résistances au lieu de 3) puisque que je n’ai que 2000 W solaire disponible
    – l’ensemble fonctionne avec des échanges MQTT et Nodered comme interface utilisateur

    le système fonctionne depuis plus de 2 ans,
    je pense étendre le principe avec un équipement similaire pour piloter un convecteur électrique, et je me tâte pour utiliser le triac selon la puissance du convecteur

    Cordialement

    • F1ATB André dit :

      Très intéressant votre réalisation. J’étudie aussi la solution Enphase. Pour le Linky, j’avais remarqué en faisant des essais avec le même type de relais, et vous me le confirmez, qu’en dessous de la seconde le Linky moyenne injection/consommation. Raspberry et Notered, intéressant également.
      Cdlt

  3. Bernard CLAVIER dit :

    L’api Envoy-Enphase répond a la requête /production.json avec (entre autres) les valeurs de puissance (W) qui nous intéressent (production-conso-vente). Il répond aussi a /inventory.json pour donner la production de chaque panneau, mais dans ce cas il faut ajouter un user : envoy, et un mot de passe : (les 6 derniers chiffres du num serie) … je n’exploite plus ces données de puissance par panneau.

    • F1ATB André dit :

      Oui, j’avais vu cela pour les différentes pages de données. Je travaille encore sur l’obtention du token annuel en automatique, pour avoir accès aux données.

      Cdlt

  4. frederic dit :

    Bonjour,

    d’abord merci pour votre site et votre travail.

    Je vais mettre en oeuvre votre routeur à la maison.

    J’ai une question y a t’il une possibilité d’avoir la gestion de deux triacs.

    Je souhaiterais en plus du cumulus pouvoir gerer un radiateur bain d’huile suivant un planning. est ce possible de faire quelque chose de ce genre ?

    Cdlt

    Frederic

  5. Musibois dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce tuto si détaillé ! Grâce à vous mon projet prend une forme beaucoup plus concrète =)

    Je suis en train d’évaluer mes besoins de composants, et je me rends compte que le schéma proposé est pour un chauffe-eau triphasé avec neutre; or l’un des ballons que je voudrais router est un vrai triphasé 380V sans neutre; comment pensez-vous que je puisse commander sa gradation via l’ESP32 ?

    D’avance merci !

    • F1ATB André dit :

      Certains, ont alimenté que 2 phases par 2 triacs excités par le même signal. Il faut néanmoins changer les triacs par un modèle 800V (ex BTA40-800B) et certaines résistances chauffe un peu. On est à la limite.
      https://f1atb.fr/index.php/fr/2023/09/28/triac-gradateur-pour-routeur-photovoltaique/

      • Ludovic J dit :

        Bonjour,
        Je confirme qu’il faut faire 3 changements sur la carte dimmer pour la rendre compatible avec du 400V efficace (600V pic); cela commence à faire beaucoup de changements. Cela me semble plus simple de rajouter un neutre sur le chauffe-eau, et éventuellement débrancher la résistance qui n’est pas coupée par certains thermostat.
        Le triac à changer en BTA40-800B
        Les 2 résistances R1 et R3 0,5W en parallèle qui ne tiennent pas la tension, ni la puissance de 1,8W. Il faut mettre 2 résistances en série de 91KOhms (au moins 0,5W)
        Et il faut aussi changer le circuit de commande du triac (MOC3021) qui ne tient pas 600V, mais seulement 400V, par le MOC3081.
        https://www.zupimages.net/viewer.php?id=23/40/ri3q.png

        Sinon, la modification fonctionne bien pour alimenter le chauffe-eau en bi-phasé (la seconde phase servant de référence à la place du neutre).
        Cela permet de piloter 1500W si le chauffe-eau fait 3000W (dans ce cas la 3ème phase n’est pas utilisée).

        C’est donc plus simple de piloter 2x1000W avec 1 carte dimmer et un relais, et ne pas faire de modification de la carte dimmer comme André le propose.

        Pour avoir vraiment du triphasé, il faut piloter la 3éme phase avec un relais (la 1ère est permanente, la seconde sur le triac en bi-biphasé). Mais dans ce cas, le Zero Cross n’est plus celui du biphasé. Il en faut un « normal » avec le neutre; cela veut donc dire avoir une seconde carte dimmer en 230V. Donc le logiciel doit tenir compte de l’état du relais (ouvert/fermé) pour utiliser le ZC qui va bien (biphasé ou triphasé/neutre)
        Des détails sont ici:
        https://www.zupimages.net/viewer.php?id=23/42/phuc.png
        https://www.zupimages.net/viewer.php?id=23/47/h0yk.jpg
        Cordialement,

      • Musibois dit :

        Bonjour,
        Avec du retard merci pour cette réponse !
        J’ai depuis bien avancé sur mon routeur, qui fonctionne depuis quelques semaines pour certains appareils. Néanmoins, la question du CE en triphasé reste ouverte : Je me suis procuré plusieurs de ces Dimmers 40A/600V que Robodyn a sorti quelques jours avant ma commande; leur refroidissement est un sacré atout surtout si on fait ce petit montage que vous conseillez avec un transistor; en revanche je trouve leur intégration dans une boîte assez complexe eu égard à leur disposition physique… (si vous avez des exemples d’intégrations réussies j’en suis preneur! je n’en trouve pas encore; mais ça n’est pas l’objet de ma question).
        Ces nouvelles cartes Dimmer permettent-elles une prise en charge « native » du 380V, quitte à remplacer les 2 résistances CMS124 par des résistances 0.5 ou 1W adaptées ? Faut-il en plus remplacer le triac par un BTA40-800B ? Le changement du MOC3021 pour un 3081 est-il vraiment nécessaire ? (d’autant que j’ai l’impression qu’ils ont légèrement modifié la référence par rapport à leurs cartes 24A)

        Merci pour vos lumières !

        Musibois

  6. GLEIZE dit :

    Bonjour. Merci pour tous ces tutos; j’ai lu sur certains forums que les résistances stéatites supportaient mal d’être alimentées par alim à découpage (destruction apparemment due aux vibrations causées par l’alim à découpage).Avez-vous eu des retours à ce sujet; Et qu’en pensez-vous? Je compte mettre en oeuvre votre solution de routage pour mon chauffe-eau stéatite…
    Merci pour votre retour, cordialement, Gérard

    • F1ATB André dit :

      Franchement, j’en sais rien.
      Avec le Triac qui découpe toute les 10ms, cela m’etonne un peu.
      Ce serait plutôt pour des découpes toutes les secondes avec des périodes plus longues pour les systèmes qui utilisent des relais SSR.
      Cdlt

      • GLEIZE dit :

        Merci pour cette réponse. Je vais donc, d’ici quelques mois, me lancer dans la construction d’un routeur à base de triac et non de relais SSR. Mes 3 kWc de panneaux devraient être posés en février ou mars. Cordialement, Gérard

  7. JulienM dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord, je souhaiterais vous remercier et vous féliciter pour ce beau travail.

    Après avoir fait l’acquisition du matériel indiqué ( pour l ESP 32, j’ai pris un ESP32 TYPE-C USB CH340C avec 30 pattes) et après montage et installation de la version 5 avec récupération des données depuis mon Envoy.
    Je remarque que je me retrouve dans le cas d’une puissance en dents de scie.

    Le chauffe-eau utilisé est un Thermor 281042, je n’ai pas l’impression que ca soit une charge inductive.

    Comment en être sur ?
    Cela peut-il arriver dans un autre cas ? Mauvais branchement de ma part ?

    Merci a vous.

    • F1ATB André dit :

      Premièrement ,baissé à 5 le réactivité.
      Deuxièmement vérifiez sur la page données brutes que vous avez

      Nombre d’interruptions en 15ms du Gradateur (signal Zc) 1/1 ou 1/2 ou 2/2 ou 2/3 ou 2/4

      • JulienM dit :

        Bonjour,

        Je suis passé à 5 de réactivité ca marche beaucoup mieux.

        Désolé si j’ai raté l’info dans une de vos docs.

        Dans tout les cas merci. Je vais soutenir le développement via le lien en haut à droite dans la journée 🙂

  8. Philippe dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord j’aimerais vous remercier pour votre tuto si bien détaillé.
    J’avais plusieurs questions sur le système.
    J’aimerais utiliser des relais pour commander plusieurs charges.
    Pour la partie puissance du relais, dois-je utiliser la sortie du Triac?
    Dois-je également utiliser un dissipateur thermique pour utiliser mes relais SSR?
    Enfin comment avez vous dimensionner le dissipateur pour le Triac?

    Merci à vous

    • F1ATB André dit :

      Pour les SSR, vous pouvez utiliser d’autres lignes 230v. Pour les refroidisseurs, regardez les exemples sur les différentes pages du site. Pour certains la puissance commandée est mentionnée.

  9. Arno dit :

    Bonjour
    J ai fini mon routeur solaire et je me suis fait un banc d essai pour le tester. C est un montage avec 3 lampes: 1 pour la consommation de la maison, 1 sur un variateur pour simuler la production solaire et une dernière pour simuler le ballon d’eau chaude. Les phases des 3 lampes passent par dans le capteur de courant afin que la production solaire fasse diminuer la puissance de la maison jusqu’à ce qu elle devienne négative. La phase du ballon d’eau chaude elle ramène la puissance vers 0.
    Le problème c’est que je régule en mode tout ou rien et que le système régule correctement seulement si la puissance du ballon d’eau chaude est inférieure à l’écart entre la production solaire et la conso de la maison. En fait, j ai l’impression que le triac reste 100 % ouvert ou fermé car l’action sur le max d’ouverture du triac ne change rien sur la puissance consommée par la lampe ballon d’eau chaude lorsque cette lampe s allume.
    Peut être que le montage de mon banc d ‘essai n’est pas correct. Si quelqu’un a une idée.
    cordialement Arno

  10. Arno dit :

    bonjour
    pourtant le sens du courant dans la bobine du fil variateur est opposé à celui des autres lampes et il compense bien le courant de la lampe consommation en augmentant sa puissance jusqu’à ce que la puissance soit négative.
    https://www.dropbox.com/scl/fi/dobuatzb8u6sv1vz8otkm/courants.jpg?rlkey=n50pj7kbr1j6qaqi1549f9ouj&dl=0

    ça réule ensuite mais pas correctement
    cldt

  11. Sunny dit :

    Bonjour, pour simplifier ne peut-on pas tout simplement déconnecter le ventilateur du nouveau TRIAC Robodyn ?

  12. Jérôme DUBOIS dit :

    Bonjour, merci pour ces explications sur le nouveau Triac 40A de Robodyn (je ne trouve pas la doc). Parc curiosité, comment est calculé la valeur de la résistance à 2200 ohm pour le transistor ?

  13. Samuel dit :

    Bonjour
    je me permets une petite question, j’ai fabriqué mon routeur par moi même il y a quelque temps avec le triac Robotdyn 24A, avec un petit ventilateur je poussais au max mon triac à 1600W, et ça passait, jusqu au jour ou ….. le ventilateur à fait gréve….. du coup le Triac à grillé et est devenu passant
    Odeur de brulé, + Triac Robotdyn HS il y à 3 4 semaines environ….

    Je décide d’en racheter un, je cherche un moyen de grossir le radiateur, de mettre 2 ventilateurs, d’asservir un capteur de vibration ou de Température et là je tombe sur le nouveau triac Robotdyn 40A avec ventilateur et radiateur rallongé, que du coup je commande.

    Reçu récemment je veux brancher pour tester, la petit déception on n’est plus sur un bornier à 3 « dominos » mais 2 : entrée dans le triac et sortie du triac vers le ballon sur lequel on branche un câble en 2.5mm², et le fil du neutre est hors bornier, soudé en direct sur la carte avec un simple fil équivalent à un câble dupont arduino pour le retour du 40A après le ballon d’eau chaude…..
    Et la franchement j’ose pas brancher !!!!!!
    Du coup e recherche des infos sur ce nouveau triac ou des plans sur le web et je tombe sur ce super site, du coup je me permets ce message pour aller à la pêche aux infos….
    Merci de vos retours
    samuel

    • Guillaume CARMENT dit :

      Bonjour,
      J’ai également reçu le nouveau triac Robotdyn 40A avec son fil neutre très fin.
      A noter que le fil neutre qui alimente le ballon reste celui d’origine sur lequel on branche ce petit fil, si j’ai bien compris.
      Le ballon a donc un neutre et une phase en 2,5mm².
      La carte Robotdyn a elle un fil neutre très fin.
      Et c’est vrai que c’est étonnant….
      Je vais faire les branchements, mais je suis preneur d’une explication s’il y en a une !
      Merci

      • F1ATB André dit :

        Le courant du chauffe-eau ne passe pas par le fil neutre du Robotdyn. Uniquement la phase passe par le Robotdyn. Le neutre est utilisé pour trouver le passage par zéro de la tension et fournir l’impulsion Zc toutes les 10ms.
        Cdlt

  14. Charpentier serge dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre travail.
    Peut on utiliser ce routeur avec un cumulus tri phase sans neutre ?
    Merci d’avance
    Serge

  15. nicolas comte dit :

    Bonjour
    Je crois que je vais aussi acheter le dernier 40a . Et je me pose la question de l’utilité de coupler le triac à un inter pour le mode nuit.
    On peut forcer le routeur à on pour le triac pendant les heures creuses. Donc à quoi sert un relay qui amènera aussi la pleine puissance au chauffe eau. Pour économiser le triac qui n’aime pas marcher à pleine puissante ( usure ? ) ??
    Si je prends robotyn 24a il faut changer le radiateur ( trop petit si j’ai bien compris )
    Mais y’a une technique car j’ai beau essayer avec le fer à souder j’y arrive pas ….
    Idem pour le triac pas simple
    Vous avez une technique ?

  16. nicolas comte dit :

    Bonjour ( mon message à du s’effacer)
    Je me demandais à quoi sert le relay pour le chauffe eau si on peut forcer le triac à On. Pour ne pas abîmer le triac prématurément ???
    Par rapport à la température du chauffe eau , pourquoi mettre une sonde puisqu’on peut régler la température de l’eau depuis le chauffe eau . Il n’y a pas de risque de surchauffe ??
    En tous cas merci pour ce routeur il fonctionne très bien.

  17. Arno dit :

    Bonjour andré
    J ai un problème. si j alimente le routeur seul ça marche super Si j alimente le ballon d’eau chaude ça marche aussi mais si j alimente les deux ça saute
    J ai vérifié que je ne croisais pas des neutres avec des phases entre le routeur et le chauffe eau de ce côté là c’est ok et je pense que si c’était le cas ça sauterait dès qu un des deux serait sous tension. J ai bien la load connecté à A1 qui est sous tension quand le chauffe eau est ON et la A2 quand c’est le routeur.
    Aurais tu une idée ?
    merci par avance cldt Arno

    • F1ATB André dit :

      Etes vous bien sur la même phase, même disjoncteur avec le routeur et le chauffe-eau en direct. Cela me fait penser à un courant différentiel.
      Cdlt et bonne année.

      • Arno dit :

        Bonjour un grand merci pour le reponse
        effectivement je ne suis pas sur le même disjoncteur différentiel je corrige te je renvoie un message
        merci cldt arno

        • Arno dit :

          Une seul chose à dire t ‘s trop fort !!!
          c’était exactement ça le routeur étais pas sur la même ligne du tableau que le contacteur j/N
          Merci Merci ça fait plusieurs jours que ça me grattait le cerveau.

          Bonne année et plein de nouveau projets aussi puissants que le routeur
          cldt

  18. Sebastien dit :

    j’ai recu le triac avec ventilateur, vous pensez que je peux le laisser dans une boîte étanche ferme ?

  19. Ben dit :

    bonjour,
    bonne année et merci pour le super travail réalisé,
    j’ai monté votre routeur sur base de passerelle Envoy et du gradateur 40A ventilé de chez robotdyn,
    il fonctionne très bien mais je rencontre une difficulté concernant la gestion de la ventilation du gradateur, lorsque j’intègre le transistor 2N2222A dans le circuit selon le schéma fourni, le ventilateur se déclenche bien mais la charge n’est pas alimentée, lorsque je débranche l’emetteur du transistor le ventilo se coupe et la charge démarre. je bloque sur ce problème depuis plusieurs jours, si vous avez une idée, celle ci est la bienvenue 🙂
    merci d’avance,

    Cordialement,

    • F1ATB André dit :

      Bizarre. Essayez d’augmenter la résistance de 2200 ohm attaquant la base du 2N2222 pour limiter la charge sur la sortie de l’ESP32.
      Cdlt

      • Ben dit :

        merci pour votre réponse, j’ai commis une erreur de débutant avec la résistance …🤭 bref , tout fonctionne impeccablement à présent.
        Cordialement,

  20. Igor dit :

    Bonjour,
    Bonne Année 2024 a tous.
    Merci pour votre travail, vraiment super.
    Je suis en train de réaliser mon routeur et acheté le nouveau triac avec radiateur et ventilateur.
    Sauf erreur de ma part il y a une erreur sur la photo ( inversion entre le IN et OUT).
    Pouvez vous me confirmer le branchement. Merci

    • F1ATB André dit :

      Pourquoi vous dites cela? C’est la photo du site web du fournisseur.
      Cdlt

      • Igor dit :

        oui ,
        le branchement du centre ( a droite du fil pour le neutre ) la photo montre le OUT. Et ce branchement est relié au centre du TRIAC.
        le branchement complètement a droite , la photo montre le IN. Branché a la pate gauche du TRIAC.
        Je pensais que la pate au centre du TRIAC était le IN.
        Cdlt

        • Igor dit :

          Pour Infos: je viens d’avoir l’info du fournisseur.
          « Bonjour. Cela n’a pas d’importance. IN et OUT peuvent se mélanger. Il suffit que le fil N soit connecté à Netural »
          Apparemment c’est bon comme cela.
          Pouvez vous me confirmer si vous êtes d’accord. Merci
          Cdlt

          • Ben dit :

            Bonjour Igor , je me faisais la même réflexion; j’ai testé les deux branchements et je ne vois effectivement pas de différence de fonctionnement.
            cordialement,

          • F1ATB André dit :

            Si on inverse le sens, je ne suis pas sûr que le signal Zc sorte toutes les 10ms.
            Cdlt

  21. Igor dit :

    Bonjour,
    Alors ?? on branche le IN sur le IN de la photo ( relié a la pate 01 du Triac )
    ou on branche le IN sur le OUT de la photo ( relié a la pate 02 CENTRE du Triac )
    Difficile de faire le bon choix.
    Merci
    Cdlt

  22. FranZ17 dit :

    Bonjour André,
    Est-il possible d’avoir une seconde sortie utilisant un autre triac ?
    Merci pour ce superbe boulot encore une fois !

  23. Igor dit :

    Bonsoir André,
    ( Désolé, je ne comprends pas la question. On branche l’arrivée du 230V sur le IN.)
    oui, l’arrivée 230V toujours sur le IN mais sur le nouveau TRIAC avec radiateur et ventilo le IN est relié a la pate 01 du Triac au lieu d’être relié a la pate 02 ( centre du TRIAC).
    C’est pas grave je vais essayer les 2 façons. je verrais bien le résultat.
    Merci
    Cdlt

  24. nicolas dit :

    Bonjour,
    La question a peut-être déjà été posée mais quelle différence entre l’utilisation d’un gradateur et un SSR (zero crossing je crois)?
    Cdlt

    • F1ATB André dit :

      Le Triac gradateur peut passer à On à tout moment. Par exemple au milieu d’une sinusoide de tension.
      Le SSR zéro crossing ne passera à On, que lors des passages par zéro de la tension.

      Cdlt

  25. nicolas dit :

    Je me suis trompé quelle est la différence entre un SSR non zero crossing type
    https://fr.aliexpress.com/item/1005004084038828.html?spm=a2g0o.order_list.order_list_main.35.63ba5e5bDGQYxI&gatewayAdapt=glo2fra
    et le triac gradateur?
    C’est la même chose et/ou ça fonctionne pareil?

    • F1ATB André dit :

      Le gradateur et le SSR Zero Crossing, je pense qu’ils sont similaires fonctionnellement. Ce n’est pas la même techno de semi-conducteur. Les gradateurs que j’utilise, fournissent un signal important pour la synchronisation de l’ESP32. Une impulsion toutes les 10ms au passage par zéro de la tension.

      Cdlt

  26. eric dit :

    Bonjour André,
    Félicitation pour ce superbe projet, très bien presenté et très bien expliqué. J’ai réalisé toutes les étapes sans difficultés: MERCI
    J’ai une question de débutant: J’ai utilisé le gradiateur de chez RobotDyn sans modification de dissipateur.
    La prochaine etape est de le relier au chauffe-eau, mais j’ai un doute sur les puissance en jeu, mon chauffe eau fait 3000w.
    Je n’aurais jamais plus de 200w de surplus de production, mon triac ne devrait jamais ouvrir à plus de 10%.
    Est ce que le triac chauffe plus à 10% d’ouverture qu’a 100% sur une charge de 3000w ?
    Merci pour votre aide
    Cdlt

    • F1ATB André dit :

      La réponse sur la puissance dissipée est complexe. Tout dépend de l’instant ou l’on coupe la sinusoïde. Si vous n’avez pas beaucoup de watt disponible (200W), vous ne risquez rien.

      Cdlt

      • eric dit :

        Merci pour votre réponse, je vais le tenter sans modification du refroidisseur
        Cordialement

        • Nutta dit :

          Mais attention si vous faites un complément de chauffe en heures creuses depuis la page Action du routeur – la puissance vers le CE est ajustable mais vous aurez certainement besoin de régler une puissance bien supérieure à 200W durant cette période.

  27. Bruno T. dit :

    Bonsoir; tout d’abord, un grand merci pour le partage de toutes ces informations dans différents domaines, qui m’ont été bien utiles (déclaration Enedis en particulier).
    J’ai réalisé ces derniers jours la partie mesure UxI sur plaque d’essai, qui fonctionne très bien pour moi.
    J’ai tenté ce jour de mettre en place une partie gradateur sur un ESP32 distinct (via wifi), j’ai acheté le gradateur 600V-16A dont vous avez donné le lien Aliexpress.
    j’ai juste mis en place les connexions entre l’ESP32 et le gradateur (pas les 2 Leds ESP32). Lorsque l’entrée du gradateur n’est pas reliée au secteur, l’ESP32 fonctionne, je peux accéder à sa page web et via le pc consulter la sortie série.
    Dès que je connecte le gradateur au 220V (L & N respectivement), que j’aie une charge en sortie (radiateur soufflant) ou rien, le serveur web de l’ESP32 ne répond plus, et plus rien en sur le port série du pc (USB). La led rouge de l’ESP reste allumée, j’ai bien du 3.3V aux bornes d’alimentation du gradateur.
    Dès que je débranche le 220V des L & N du gradateur, l’ESP redémarre.
    J’ai supposé que c’était mon pc qui ne fournissait pas assez de puissance mais le résultat est le même en alimentant avec un chargeur puissant.
    Il me semble qu’il y a une led sur le gradateur, je ne l’ai jamais vue allumée.
    Avez-vous déjà rencontré ce comportement ? Des pistes ? Merci pour votre aide.
    Cordialement,
    Bruno

  28. Bruno T. dit :

    Je ne peux pas répondre moi-même à mon message précédent (qui n’a pas été approuvé).
    Je mets donc un nouveau commentaire pour éviter toute perte de temps :

    J’ai changé d’ESP, de connecteurs entre l’ESP & le gradateur et j’ai branché sur une autre prise en entrée.
    Le problème semble résolu. J’ai pu activer la sortie du gradateur (en forcant à « on ») et le radiateur s’est mis en marche.
    J’aurais aimé pouvoir tester un pourcentage uniquement (pour simuler une puissance « partielle », inférieure à la puissance max utilisable par l’équipement alimenté par le routeur).
    Mon installation photovoltaique est composée de 2 panneaux de 430W chacun, j’ai actuellement de temps en temps entre 100 et 300 W d’excédent de production je pense, mais suffisamment rarement pour ne pas pouvoir le tester quand je voudrais.
    Y a t’il un moyen de tester une alimentation partielle (en indiquant une puissance souhaitée par exemple en mode « test ») d’un équipement cible du routeur ?
    Merci et bonne soirée.

    • F1ATB André dit :

      Pour essayez, si vous consommez par exemple 1000W dans la maison, mettez le seuil du triac à 1100w. Le routeur va prendre 100w de plus à EDF pour l’envoyer vers la charge. Ainsi vous pouvez tester la régulation en absence de soleil.
      Cdlt

      • Bruno T. dit :

        Bonjour,
        merci pour vos réponses. J’ai posté mes messages un peu rapidement et ne pouvais pas les retirer/modifier.
        J’ai effectivement pu tester entre temps. J’ai testé sur un petit radiateur soufflant :
        – lorsque la puissance redistribuée est très faible, la résistance chauffe. Quand la puissance augmente, le ventilateur se met en marche et s’arrête périodiquement, ce qui fait « osciller » la régulation du gradateur jusque +300W consommés environs avant de repasser en dessous de 0.
        – L’idéal pour moi est de redistribuer ce surplus de puissance dans mon chauffe-eau (Sauter Prodigio) qui a une régulation « intelligente » (pilotable par télécommande, etc). Je ne peux donc pas alimenter directement la carte électronique du chauffe-eau. Je prévois d’alimenter directement la résistance par le gradateur (je chercherai ensuite comment utiliser la sonde de température pour éviter une éventuelle surchauffe.
        Je compte laisser le système du chauffe eau fonctionner nominalement en heures creuses, pour assurer l’éventuel complément de chauffe.
        Ce que je me demande, c’est s’il y a un risque d’endommager le gradateur, si du 220V alimenté par une autre source se trouve aux bornes de sortie (entre LOAD et neutre).
        Merci

        • F1ATB André dit :

          Vous n’abimerez pas le Triac si du 230V vinet d’une autre source. Le fais cela chez moi avec l’inter jour/nuit en parallèle du Triac.

          Cdlt

          • Bruno T. dit :

            Bonjour,
            J’ai relié directement la sortie du gradateur sur les résistances du chauffe-eau (~ 3000W en nominal). Cela semble fonctionner en journée.
            J’ai réglé la réactivité à 4 pour éviter les oscillations trop importantes, et le seuil de déclenchement à -10W.
            Dès que le chauffe-eau est alimenté par le circuit normal via le passage en heures creuses ou le forcage à « marche » du commutateur HC/HP, le disjoncteur alimentant le chauffe-eau saute, uniquement si le montage ESP32/Triac est alimenté (mais est à 0% puisqu’il n’y a pas de production PV pendant mes heures creuses). Est-ce normal ?
            Merci

          • F1ATB André dit :

            Ce n’est pas normal.
            Probablement les circuits via le contacteur HP/HC et celui alimentant ne sont pas raccordés au même disjoncteur ou il y a eu croisement des fils phase et neutre.

            Cdlt

          • Bruno T. dit :

            Bonjour,
            j’ai eu un problème (je suppose qu’il n’est pas lié mais qui sait), la sonde de régulation de mon chauffe eau a apparemment rendu l’âme (consommation pour le chauffe eau assez irrégulière les jours précédents, puis non stop 300W pendant les 8h creuses de la nuit 22kWh total), puis celle d’après 11kW (non stop entre 22h30 et 2h du matin), avec aucune consommation anormale d’eau chaude. Depuis, un voyant clignote pour indiquer un problème de sonde de régulation et effectivement elle apparait HS selon les critères de vérification du constructeur. Je vais donc devoir la changer.
            Pour avoir de l’eau chaude j’ai voulu utiliser le montage en changeant le réglage, et je me suis probablement trompé puisqu’il a fourni 3000W pendant plusieurs minutes. Le radiateur du triac est devenu très chaud, et depuis il ne semble plus réguler.
            Est-ce qu’un triac HS a une caractéristique particulière ? Comme par exemple de laisser passer 100% de la puissance ?
            Je suppose que c’est le composant connecté au radiateur qui a dû rendre l’âme, mais ce n’est qu’une supposition.
            Merci.

          • F1ATB André dit :

            Oui, s’il a eu trop chaud, le Triac a fumé. RIP

            Cdlt

          • Bruno T. dit :

            Bonjour,
            en cherchant un peu j’ai vu qu’une autre personne a du griller son triac, et qu’il était également devenu passant dans ce cas.
            Pas sûr que ce soit une règle générale mais si ça peut servir.
            Je viens de commander des BTA16, je vais tenter de le remplacer en espérant que ce soit le seul composant qui ait souffert sur le dimmer. Il me semble également utile de mettre en place une sonde de température sur le triac pour couper s’il surchauffe 🙂
            Vu le prix, je pense que je vais aussi acheter un ou 2 BTA 40.
            Pour les radiateurs, je n’y connais pas non plus grand chose, n’importe quel type en alu convient ? Quelles dimensions ?
            Merci !

          • F1ATB André dit :

            Pour le radiateur, c’est avant tout la taille. Si vous avez une charge de 3000W, prenez au moins du 100*100*50mm et un BTA40 qui sait encaisser.

            Cdlt

          • Bruno T. dit :

            Bonjour,
            J’ai reçu des BTA16 que j’ai achetés sur aliexpress (un lot de 10, prémonitoire ? 🙂 ). J’ai remplacé le BTA16, et juste testé toute à l’heure car entre temps ma box a rendu l’âme, il a fallu la changer. Du coup je pense que le routeur wifi a toussé car il n’était pas réactif, et perdait parfois la connexion.
            Tout ça pour dire que 1) le changement de BTA a permis de refaire fonctionner le gradateur, rien d’autre ne semblait donc HS.
            2) l’ESP côté gradateur (connecté via wifi à l’ESP qui fait la mesure) a dût se retrouver sans réponse de l’ESP mesure et a augmenté progressivement la puissance fournie au chauffe eau (je suppose car il restait sur la mesure précédente, à ~ 350W réinjectés dans le réseau). => Le BTA 16 n’a pas mis longtemps à rendre l’âme à nouveau. Je vais le changer, j’ai du stock 🙂 Et je confirme qu’il devient passant à 100% quand il est mort.
            Du coup si mes suppositions sont bonnes, je pense qu’il serait intéressant, dans le cas ou la partie mesure et la partie gradateur sont distantes, que la partie gradateur se fie à un timestamp de mesure : si la mesure est trop ancienne (4 ou 5 secondes ?), alors il repasse le gradateur à 0% en attendant une nouvelle mesure.
            Ca éviterait soit de griller le BTA16 (normalement évitable en définissant un %age maxi d’ouverture du triac), soit de tirer sur le réseau Enedis (potentiellement beaucoup) alors qu’on veut juste éviter de trop en offrir.
            Un avis sur tout cela ?
            Bon w.e.

          • F1ATB André dit :

            En premier le BTA16 doit pouvoir supporter une ouverture longue de plusieurs minutes quel que soit le pourcentage d’ouverture. S’il ne tient pas c’est un courant trop élevé et/ou un mauvais refroidissement.

            Si la liaison WIFI est coupé au bout 90s, l’ESP32 se reset et tout se remet à zéro en attendant une nouvelle valeur du maitre.

            Si aucun message de puissance n’arrive pendant 180s, l’ESP32 se reset également.

            Il y a donc 2 protections.

            Cdlt

  29. Nicolas dit :

    Bonjour
    Le sujet à peut être déjà été abordé mais je ne retrouve pas. Y’a t’il un risque de perturbation de certains appareils électroniques dans la maison lors de la régulation par le triac. Des variations de de tensions sont elles visibles par les autres appareils ? Il y a un sujet là dessus sur le forum photovoltaïque , mais chacun y va de son avis , je n’arrive pas à avoir une information précise et un éventuel risque ou pas. Encore merci pour votre travail.

    • F1ATB André dit :

      Toute consommation, non parfaitement sinusoïdale, génère des perturbations qui se traduisent par des raies d’énergies tous les multiples de 50 Hz. Ainsi cela génère des signaux à 100,150,200 Hz etc dont le niveau va en décroissant.

      Autrefois avec juste des moteurs à simple bobinage ou des résistances, on consommait parfaitement sinusoïdale. Aujourd’hui, les variateurs de vitesse, les alimentations à découpage de nos appareils, les variateurs de lumière créés des courants aux formes bizarres qui génèrent des harmoniques. Le routeur en fait parti. Cela risque de gêner une radio juste à côté. En tant que radio amateur je connais bien le problème de la pollution radioélectrique.
      J’ai plusieurs routeurs chez moi et cela se passe bien. Je travaille néanmoins pour améliorer ce point avec une utilisation différente du Triac.

      Cdlt

  30. Arno dit :

    bonjour André
    je suis en train de programmer un routeur pour site isolé avec batterie afin de chauffer un chauffe eau sans taper dans les batteries. quelle librairy as tu utilisé pour ton programme car moi j ai essayé avec RBDdimmer mais elle est incompatible avec le moniteur série quand l’un est activé l’autre ne marche plus. Si tu as une idée je suis preneur .
    cordialement Arno

  31. Mitch dit :

    Bonjour André,
    Merci pour le partage de cette invention et toutes ces explications détaillées et claires.
    J’ai réalisé la version avec l’envoy pour alimenter un chauffe eau de 3kW. J’ai cependant un problème de puissance en dents de scie malgré une réactivité réglée à 1 comme vous pouvez le voir sur les courbes ci dessous:
    https://www.dropbox.com/scl/fo/gtq9njz5y9tvumth3sqzz/h?rlkey=odzeuy36ebjdlyeuqh0yuofyl&dl=0
    Auriez vous une idée pour résoudre ce problème ?
    Cordialement,
    Mitch

    • F1ATB André dit :

      Je n’ai pas la photo de la page données brutes, mais je pense que la valeur de Zc en bas de page n’est pas égal à 1/1, 1/2, 2/2, ou 2/3
      Cela ressemble à une absence de synchronisation de l’ESP32 toutes les 10ms.

      Cdlt

      • Mitch dit :

        Votre analyse du problème était très bonne, j’étais effectivement à 0/0. J’ai changé le câble entre l’ESP et le triac qui allait sur le Zc et le problème est maintenant résolu!
        Merci encore!

  32. Jean-Jacques WATTIN dit :

    Pourquoi on n’a pas besoin d’une diode roue libre dans le montage commande de ventilateur du triac avec 2n2222A ?

    • F1ATB André dit :

      On met une diode pour les charges fortement selfique qui à l’arrêt peuvent générer des tensions inverses élevées qui pourraient détruire le 2N2222.
      Cdlt

  33. Alain dit :

    bonjour,

    bravo et merci pour votre réalisation et votre partage. Je vais réaliser le routeur et je ne trouve nulle part de description du dissipateur a utiliser et je crains de prendre trop petit. Avez vous un lien ou des caractéristiques précises ?
    Merci

  34. Christophe dit :

    Bonjour André, J’ai mis en route le routeur ce week end et cela fonctionne plutôt bien, quelques remarques cependant :

    – J’ai un triac robotdyn 40A et une résistance de chauffe eau de 1200w, acquisition des données avec un shelly 3EM en V7.0 RMS

    – Quelle est bonne valeur pour la réactivité , de base j’ai mis 30 ?
    – Deux ou 3 fois la carte ESP32 s’est déconnecté ( la ligne jaune ne clignotait plus ) j’ai du débranché et c’est reparti est ce du a des interférences ?
    – La température du triac plafonne à 28 degrés crois tu que je peux débrancher le ventillo du robotdyn, il est assez bruyant.

    Merci encore pour ce super travaille

  35. Jérôme dit :

    Bonjour,
    Ôtez-moi d’un doute : lorsque l’on enlève le triac du module RobotDyn classique pour améliorer le refroidissement est-ce qu’il est encore nécessaire de câbler ce module sur ces bornes AC IN (N et L) ? Je souhaiterai me brancher directement sur les pin de mon triac BTA40-800B en boitier RO91.

    • Jérôme dit :

      Bon je me répond à moi même.
      Il faut bien que les bornes AC In soient câblées même si le
      Triac n’est plus sur la carte. En regardant le circuit j’avais l’impression qu’elles n’étaient reliées que au pin du triac. J’avais tort.

    • F1ATB André dit :

      Il faut au minimum connecter AC In et N afin que le gradateur envoi à l’ESP le signal Zc (passage par zero) toute les 10ms.

      Cdlt

  36. Olivier dit :

    Bonsoir,

    Pensez-vous que l’usage de câble en 1.5 soit risqué au niveau du cablage du triac?

    Cordialement

  37. Philippe dit :

    Bonjour André,
    Mon routeur Linky fonctionne enfin ! Encore un immense merci ! J’ai un ESP distant près du ballon pour la prise de température et donc un SSR 40A. Je constate qu’il est (très) chaud. Coté triac, j’ai utilisé un BTA40 avec un gros dissipateur. Coté SSR, faut-il donc prévoir un dissipateur également ? Je m’imaginais que dimensionné électriquement pour 40A, ce n’était pas la peine.Qu’en pensez-vous ?

  38. Philippe dit :

    Bonjour André,
    J’ai du mal à régler la réactivité. Suis en mode Linky. Avec un ballon avec une résistance de 1200W. Voici une photo du diagramme : https://ibb.co/hd3yfFs .
    J’ai essayé 5,10,15 et 20 sans amélioration notable.
    L’énergie solaire disponible est cependant très variable et pas très élevée en ce moment. Et j’ai une pompe de bassin assez puissante sur mon réseau. Ceci peut-il expliquer cela ?
    Merci par avance !

    • F1ATB André dit :

      Au vu de la courbe, le système essaye de réguler au mieux. Il faut dans un premier temps mettre une régulation faible (5 à 10). Il y a un appareil chez vous qui fait des sauts de consommation. Il change d’état toutes les 30 à 60 secondes. Ensuite remonter doucement la réactivité pour trouver le bon niveau.

      Cdlt

  39. seb dit :

    Bonjour
    J’ai eu un souci sur mon installation UXI, le triac à lâché et je viens de le remplacer par le modèle 40A robodyn.
    Le problème c’est que dès que j’ai un peu de surplus le triac s’ouvre à 100% directement.
    Je n’arrive pas a voir d’où vient le souci et je me demande si c’est pas pour ça que l’autre triac a lâché !!!
    Merci pour votre aide

    • F1ATB André dit :

      Quel que soit le pourcentage d’ouverture, il faut que le Triac tienne le coup.
      La charge devait être trop forte pour lui. Où manque de refroidissement.
      Avec un 40A ce devrait être bon, mais surveiller la température.

      Regardez si le Triac est bien détecté Zc>0

      Cdlt

  40. seb dit :

    J’ai fait des test cet après midi avec un surplus de 400W le triac était ouvert à 100% et laissait passer 2000W.

  41. seb dit :

    Je ne comprend pas votre réponse -> Regardez si le Triac est bien détecté Zc>0
    Ou dois je regarder si c’est forcé à On (je crois bien ne rien avoir toucher pourtant)
    Merci encore

  42. seb dit :

    Ok je regarde ça demain
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *