GPIO de l’Orange PI Zero 2 H616

L’Orange PI Zero 2 est une des nombreuses carte Orange Pi offrant des caractéristiques intéressantes:

  • processeur ARM H616 4 coeurs 64 bits
  • ethernet 1GB
  • WIFI + BT
  • RAM 512MB ou 1GB
  • USB 2
  • Micro HDMI
  • OS: DEBIAN . Voir l’article ici pour l’installation
  • prix autour de30€ chez Aliexpress

Pour accéder au GPIO d’un Orange PI, on peut utiliser une des bibliothèque (si elle existe) ou utiliser le système de fichier virtuel Sysfs introduit par le noyau Linux qui permet par des commandes système d’activer les pins du GPIO.

Si la méthode par fichier virtuel Sysfs est simple et s’adapte à toute les cartes, elle ne permet pas de positionner les résistance d’entrée en PULLUP ou PULLDOWN. De plus les actions prennent parfois des ms ce qui rend impossible des contrôles de quelques micro secondes.

Connecteur carte Orange Pi Zero2

La carte Pi Zero 2 dispose d’un connecteur 26 pins suivant le schéma ci dessous.

Pinoutt Orange Pi Zero 2

Pour attaquer une des pins en entrée ou en sortie, il faut trouver la référence du GPIO correspondant. Le tableau ci après est valable pour l’Orange Pi Zero 2 H616 . Ainsi si on veut utiliser la pin 10, elle correspond au GPIO 227. Ce tableau est par exemple différent pour Un Orange Pi One Plus H6 ou le GPIO 227 correspond à la pin 26.

Numérotation pin / GPIO

Exemple Oscillateur sur pin 10

Ci dessous un programme en python 3. Attention, contrainte importante. Il faut être en root pour accéder au GPIO.

#!/usr/bin/python3  Python 3 environment
#-- coding: utf-8 --
import os              # To execute system command
from time import sleep # this lets us have a time delay
numgpio=227
numgpio=str(numgpio)
print ("numgpio:"+numgpio)
os.system("sudo echo "+numgpio+" > /sys/class/gpio/export")
os.system("sudo echo out > /sys/class/gpio/gpio"+numgpio+"/direction")

try:
         print ("Square signal around 50Hz . Press CTRL+C to exit")
         while True:
              os.system("echo 0 > /sys/class/gpio/gpio"+numgpio+"/value")
              sleep(0.01)
              os.system("echo 1 > /sys/class/gpio/gpio"+numgpio+"/value")
              sleep(0.01)


except KeyboardInterrupt:
         # set port/pin value to 0/LOW/False
         os.system("echo 0 > /sys/class/gpio/gpio"+numgpio+"/value") 
         # Clean GPIO
         os.system("sudo echo "+numgpio+" > /sys/class/gpio/unexport")
         print ("Bye from F1ATB.")

pour le lancer, si le programme se trouve sur votre bureau:

python3 /home/utilisateur/Desktop/Nom_du_programme.py

On peut rentrer les commandes à la main depuis une fenêtre de terminal.
La commande …export active le GPIO 227 qui correspond à la pin 10.
La commande direction, ici out pour être en sortie.
Les commandes value alternativement à 0 ou 1 pour faire un oscillateur.

Puis en cas de Ctrl-C, on termine proprement en libérant le GPIO 227.

Pour s’affranchir du problème du root, une solution peut être de lancer le programme à la mise en route de l’Orange PI qui dans ce cas est en root avant de passer en mode utilisateur. Il suffit de modifier le fichier /etc/rc.local (sudo nano /etc/rc.local) . Mettre la commande de lancement avec le chemin en absolu (python . /home/……py) avant l’exit 0 du fichier rc.local. Une autre solution est une tache cron.

Articles autour de l’Orange Pi Zero 2